Médiator en Titane : test vidéo

 Dans Riki le Plectrier

Bienvenue dans ce troisième test de plectres de Riki le Plectrier, après ceux en bois et en Acryswirl, c’est autour des médiators en titane de passer sur le banc de test.

Les deux médiators testés sont tous les deux de la même matière, seule la forme diverge ici. Le premier est un Rogers custom “Saturax”, et le second est tiré d’une série spéciale Chic Steampunk.

TIMBRE DU TITANE

Étant un métal, le titane possède une attaque nette et offensive, boostant incroyablement les aigus sur si on compare à un médiator classique. Ce métal possède en plus des propriétés sonores très intéressantes par rapport aux autres médiators métalliques : le timbre reste en effet équilibré et chaleureux et ne possède cette agressivité trop marquée que l’on pourrait attendre.

La différence de timbre entre les deux médiators testés dans la vidéo vient de la manière dont sont taillés les bords : là où le Rogers est arrondi et entamera la corde de manière plus douce que le Chic steampunk, taillé de manière plus brute et qui aura contact plus défini et agressif sur la corde . Cela reste tout de même une différence subtile, mais audible si on prête attention à la dynamique du jeu.

plectre riki titane rogers saturax mediator

Rogers custom “Saturax” en Titane.

CONFORT DE JEU DU ROGERS ET DU CHIC STEAMPUNK

Si la forme confère des différences sur les propriétés sonores, le confort de jeu va s’en trouver encore plus affecté. Le Rogers est peut-être le médiator le plus cohérent niveau forme: large et ample, donc arrondi. Très bon pour exposer des thèmes en guitare électrique, le poids donne plus d’engagement à la main et offre une sensation de rentre-dedans maîtrisée. Le contact avec les cordes est appréciable, et la sensation de glisse qui s’en dégage amène à jouer sur les nuances de l’attaque.

D’un autre côté, le Chic Steampunk est bien plus petit et fin. On a donc un gain de légèreté considérable et donc de rapidité. Il est préférable de l’utiliser pour jouer des mélodies ou solos plus véloces. Comparé à des médiators classiques on s’habitue vite à la masse ajoutée et le gain de couple dans le poignet, une fois maîtrisé, permet de monter en vitesse avec plus de confort et de précision, c’est du moins le cas pour moi qui ai mes limites à la main droite, d’où un jeu plus porté sur le legato. Taillé plus brut sur les côté, le Chic sera plus précis mais moins évidemment que les modèles avec une pointe.

Un des avantages de cette matière étant la glisse sur les cordes, on peut utiliser le médiator comme un slide en le mettant de côté, à la manière de l’excellent guitariste Charly Sahona, qui a d’ailleurs sont propre modèle chez Riki.

plectre riki titane chic steampunk saturax mediator

Chic Steampunk en Titane.

MON AVIS SUR CES MÉDIATORS

Au risque de me répéter, je suis un adepte convaincu du titane. Je pense que c’est une matière qu’il faut absolument essayer quand on joue sur guitare électrique. Les résultats sont moins probants pour ma part du guitare classique, et il faut faire attention à ne pas jouer sur des cordes en nylon avec un médiator pointu en titane, au risque de fragiliser et de casser la corde. Étant donné la difficulté d’usinage et le temps passé à façonner le médiator, le prix est bien plus élevé que des modèles en bois, en acrylique ou en corne.

Le bonus reste vraiment le côté steampunk avec les engrenages, propre au style de Riki, ses petites compositions sont toujours de bon goût, simples ou plus élaborées (on voit parfois passer sur sa boutique des hiboux, motos, épées…). Je montre régulièrement ces plectres à mes élèves quand je donne des cours de guitare, particulièrement aux enfants qui en sont friands. Les médiators en titane attirent beaucoup leur attention, comme des petits bijoux. S’ils ne savent peut-être pas encore en jouer pour les plus jeunes d’entre eux, ils sont toujours contents de les essayer 🙂

Cerise sur le gâteau, le titane est un métal non ferromagnétique c’est à dire qu’il n’aimante pas : aucun risque donc qu’il crée des nuisances sonores indésirées en rentrant en contact avec les aimants contenus dans le micro, contrairement aux alliages contenant du fer, du cobalt ou du nickel. Enfin, il n’est significativement pas corrosif, aucune oxydation n’est apparente après les années d’utilisation.

rogers riki le plectrier

J’espère que vous avez apprécié cette review, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ou à poster des photos de vos plectres en titane si vous en avez, ça fait toujours plaisir ! Si ça vous a plu, vous pouvez conseiller cet article à vos amis guitaristes, sans oublier de vous abonner sur YouTube pour me suivre et me soutenir.

On termine par le lien vers la boutique de Riki pour voir ses dernières rélaisations, et je vous donne rendez-vous à la rentrée en septembre pour un nouveau test de médiator, avec une matière… atypique.

Articles récents
Showing 2 comments
  • Da Cruz Guy
    Répondre

    Bonjour j’aurai une question pour Saturax, j’ai acheter des médiators en ultem j’adore en acrylis pas mal aussi et hardgum ça j’aime pas du tout et en laiton que je trouve pas top et renvoyer a Riki et contre remboursement acheter autre choses voici ma question, est ce que le titane est plus proche de l’ultem ou du titane, votre réponse m’aidera bcp si c plus proche de l’ultem j’achèterai un titane vue le prix que ça coute je veut pas me planter
    Merci Guy

    • Saturax
      Répondre

      Bonjour Guy,
      De mon expérience le titane est plus proche de l’ultem que l’acryswirl, ou encore que le hardgum. La surface se rapproche plus du côté lisse et solide que les deux autres matières qui ont un côté plus doux et organique. Le laiton est différent aussi comme métal, poids plus lourd et sonorités plus froides. N’hésitez pas si vous prenez un médiator en titane à venir poster vos impressions dessus !

Laisser un commentaire

PARTAGER CET ARTICLE

Si vous avez trouvé cet article et qu'il vous a plu, vous pouvez le partager sur :

mediator acryswirl plectre rogers gab